finanzen.fr actualites toujours bien informé

Mutuelle santé : baisse des remboursements des soins

Les assurés, mais aussi la Mutualité française, constatent depuis l’entrée en vigueur de la réforme de santé Touraine et de la mise en place du tiers payant généralisé et d’autres mesures telles que la mutuelle entreprise obligatoire que les remboursements perçus sont de moins en moins élevés. Des fausses promesses du gouvernement ou erreur de calcul ?
Mutuelle santé : baisse des remboursements des soins
Baisse des remboursements des soins de santé

Depuis la réforme Touraine et la mise en place de la généralisation du tiers-payant, la mutuelle santé est accessible à un plus nombre d’assurés, facilitant le remboursement des soins et frais de santé. L’apparition de la mutuelle entreprise a notamment contribuée à favoriser les effets bénéfiques de la réforme. En théorie. Les complémentaires santé et assurés sont de plus en plus consternés et affolés devant la baisse constante de la prise en charge des dépenses. Une facture qui augmente pour tout le monde. La raison ? L’instauration des contrats dits responsables.

Baisse des remboursements des soins

Selon les organismes de mutuelle santé, peu importe qu’il s’agisse de contrat de complémentaire santé collective obligatoire dans le cadre de l’entreprise ou individuelle pour les assurés non-salariés, les remboursements effectués pour les dépenses de santé sont dans l’ensemble de plus en plus faibles.

Les assurés, moins bien remboursés, sont choqués. En effet, la réforme de santé Touraine avait pour objectif de favoriser l’accès à la mutuelle santé et donc in fine de renforcer la prise en charge des soins et permettre aux particuliers assurés de regagner en pouvoir d’achat grâce à de meilleures garanties de couverture santé.

Notre service pour vous

Les contrats « responsables » responsables de la baisse des remboursements ?

Les contraintes imposées aux organismes de complémentaire santé pour bénéficier de la qualification de « contrat responsable » ont été prises avec de bonne intention au départ. La ministre de la santé, Marisol Touraine, a limité le remboursement réalisé par les mutuelles au tarif fixé par la Sécurité sociale afin de faire diminuer les tarifs appliqués par les médecins et professionnels de la santé du secteur 2.

Le but était effectivement de faire baisser les tarifs de consultation des médecins libéraux spécialistes en cas de dépassements d’honoraires, ce qui arrive la plus part du temps. Désormais, les patients assurés en sont plus remboursés du coût supplémentaire facturé pour les dépassements d’honoraires. Le respect de ces plafonnements est malheureusement rendu obligatoire pour les contrats responsables, les complémentaires santé ne pouvant pas passer outre.